61DlX81gQHLCes deux dernières semaines, nous ne faisons pas grand-chose. C'est les vacances, et nous avions tous besoin de ce temps de repos: pour être honnête, j'avais prévu de potasser le programme des quatre mois qui restent pour finir l'année, préparer un planning du tonnère en tenant compte des jours qui se rallongent, prévoir des activités ludo-éducatives en pagaille, finir les livres en cours et en commencer d'autres, faire un grand nettoyage à la maison, mettre à jour mon blog, caser des sorties et des activités éducatives (vous avez remarqué? Quand on fait du homeschooling on finit par devenir monomaniaque, tout doit avoir une portée éducative ou ne pas être!..)... et je n'ai pas eu la force.

Tout d'abord, l'anniversaire de T., puis le départ du Douzeans au Canada: les préparatifs, les papiers, le shopping, le médecin pour son bras et la cuisine ont bien occupé la première semaine. Ensuite, j'avais comme un gros raz-le-bol des cours et des cahiers, si bien que finalement nous n'avons travaillé que la musique (on ne pouvait pas passer outre...): pour le reste, les enfats se sont occupés seuls à jouer au hockey en bas de l'immeuble. Je ne me suis pas sentie capable d'ouvrir les livres ni de faire quoi que ce soit d'éducatif, et encore aujourd'hui cette idée me répugne profondément (il va quand même falloir prendre le courage à deux mains et m'y mettre héhé...).

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi cette période de l'année est la plus difficile: il n'y a plus le plaisir du changement de saison imminent, l'excitation des fêtes est déjà loin, on n'a plus envie de voir la neige et encore moins la pluie; la fatigue est bien installée et pourtant la fin fin de l'année "scolaire" est encore loin; on en a marre des plats lourds d'hiver et pourtant le choix de fruits et de légumes est encore restreint... manque de lumière, manque de vitamines, un petit rhume qui ne passe pas, une fatigue chronique, une sorte de léthargie... Comme j'aurai aimé pouvoir hiberner entre le deux janvier et la mi-mars!!

 

C'est dans ce contexte que je me suis retrouvée hier après-midi avec les deux plus jeunes - oisifs petits râleurs - à nous ennuyer sans même l'option de pouvoir (les) sortir dehors: il faisait un temps peu engageant, un mélange de froid sibérien et de crachin londonien. C'est là qu'une idée lumineuse m'est venue: sortir le cahier d'autocollants qui nous avait été offert par les éditions Usborne dans le cadre de notre partenariat. Notre emploi du temps ayant été bien chargé ces dernières semaines, je n'avais même pas pris le temps d'en faire profiter les ouistitis! 

 

Ce cahier, je l'avais découvert avec beaucoup d'enthousiasme: en effet, ici, les illusions d'optique, on adore! Nous avons déjà des livres sur le sujet et ils font partie de ceux qui ressortent le plus souvent, alors quand j'ai eu occasion de tester un cahier d'autocollants, naturellement, je n'ai pas hésité une seconde! L'idée a de quoi séduire: faire MANIPULER les différents éléments des illusions d'optique par les enfants pour mieux expliquer comment ça marche:

IMG_2953

IMG_2954

IMG_2956

 

J'avais prévu le cahier pour mes Cinq et Septans: je dirai qu'ici il a mieux fonctionné avec Cinq, car Septans connaissait déjà un bon nombre de ces illusions: à adapter en fonction de vos enfants donc et de leurs connaissances dans ce domaine. Aussi, le fait de manipuler a parfois un effet inattendu... certaines illusions n'ont pas fonctionné ici, sans doute parce que le cerveau a eu le temps de s'y préparer et que cela ne passait plus uniquement par le visuel. Ce n'est pas très grave, car la plupart ont très bien marché et de toute façon, à Cinq ans, on prend beaucoup de plaisir à coller les autocollants :)

IMG_3395

IMG_3398

IMG_3402

IMG_3403

IMG_3405

 

Dommage seulement que le cahier ne soit pas plus épais: 16 pages avec peu de texte, cela s'utilise vite, d'autant plus vite que les autocollants sont collés par deux enfants... par contre, une fois fini, c'est un véritable livre qui peut être consulté à loisir et puis le prix étant doux, on peut très bien l'acheter et garder pour un cas d'urgence (suivez mon regard...)

Avec Monsieur V. (Cinqans) , nous avons profité tout à l'heure de l'absence des grands frères pour finir les dernières pages dans une ambiance plus détendue et tenter d'expliquer pourquoi notre cerveau interprêtait les images d'une manière faussée.

IMG_3442

IMG_3444

IMG_3447

 

 

Tout à la fin du cahier, il reste une page d'autocollants à mettre où bon nous semble: ce sont d'autres illusions d'optique. Monsieur V., qui ne fait jamais rien comme on le lui demande, en fait une.. "caisse de résonnance pour le xylophone" (je crois qu'il a été traumatisé par la vidéo de Wintergatan! )

 

 

Illusions d'optique

Editions Usborne

5,95 euros