Enfantises & Co

12 mars 2017

J'apprens avec Le Corbeau et le Renard [ cours Troubadour ]

corb-couv1

Aujourd'hui, j'ai l'immense joie et privilège de vous présenter un projet qui me va droit au coeur: imaginez, des cahiers d'activités pour des enfants de quatre à six ans s'appuyant sur les grands classiques de la littérature française, aux illustrations délicates et aux activités variées qui brassent le programme de la maternelle...

 

Le Cours Troubadour est une initiative française, une toute jeune entreprise créée en 2016 par deux personnes seulement - une maman de deux enfants et un futur papa - et dont les objectifs sont, je site, "plonger les enfants au coeur de beaux textes littéraires afin de leur donner le goût de lire, de rêver à de belles choses" et  "proposer des cahiers d'activités de qualité, joliment illustrés, de très bon niveau, afin de leur donner le goût d'apprendre". De plus, l'imprimeur est une entreprise sociale (ESAT) et le papier utilisé est conforme aux normes Imprim'vert ; le stockage et l'envoi sont également effectués par une entreprise sociale employant des personnes handicapées, car le Cours Troubadour tient à rester une entreprise responsable, porteuse de valeurs.

 

Actuellement deux cahiers sont disponibles: J'apprends avec Le Corbeau et le Renard de Jean de la Fontaine et J'apprends avec Les Fées de Charles Perrault, mais deux autres titres sont à paraître pour les 4-6 ans et une gamme 6-8 ans verra le jour prochainement. A suivre de très près donc!

 

En ce qui nous concerne, c'est Le Corbeau et le Renard que nous avons choisi d'essayer et c'est donc ce cahier-là que je vais présenter ici en détails, l'autre néanmoins est fait sur le même principe.

Il s'agit d'un cahier à la couvrture souple, au format 22*22 cm adapté pour les petites mains et facile à emporter partout, il comporte 60 pages dont les premières sont consacrées à la fable illustrée, suivie des explications de mots difficiles et d'expressions - toutes illustrées. La suite se présente comme un cahier de maternelle classique à ceci près que toutes les activités exploitent la fable et sont accompagnées d'illustrations vraiment mignonnes et atractives. Enfin, sur les dernières pages il y a des images à découer dont l'enfant aura besoin pour compléter certains exercices. Je vous laisse découvrir quelque images de cette merveille:

IMG_4236

IMG_4237

IMG_4239

IMG_4241

IMG_4242

IMG_4243

IMG_4244

IMG_4245

IMG_4247

 

Ici, nous sommes conquis et quand bien même Monsieur V. a déjà entamé le CP, ce cahier reste un support à la fois agréable et enrichissant pour lui. Reste son tarif: 14,50 euros ce n'est pas donné, mais en l'achetant on fait aussi une bonne action, alors il serait dommage de s'en priver.

 

J'apprends avec Le Corbeau et le Renard

Cours Troubadour

14,50 euros.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Lana K à 10:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


07 mars 2017

Molière [ Quelle Histoire ]

Moliere-Face

Aujourd'hui je tiens à vous parler d'un éditeur et d'un projet que nombre de homeschoolers (et pas seulement!) connaissent déjà. ce sont les éditions Quelle Histoire (et pour leur page facebook pour voir les nouveautés, cliquez ici )

Je dois vous faire une confidence: au début, quand j'ai vu pour la première fois un de ces petits livrets, j'étais plutôt sceptique: à qui s'adressaient-ils? Le graphisme était un peu trop enfantin à mon goût alors que les personnages présentés, eux, étaient surtout "utiles" pour des enfants plus grands: CM, voire début de collège! Et puis, j'ai craqué pour le coffret des Navigateurs et j'ai compris:

coffret-et-livre_Navigateurs

En fait, ils conviennent à tout le monde! Cinqans, contre toute attente, s'est beaucoup intéressé aux textes et a donc découvert des personnages qu'il n'aurait abordé que beaucoup plus tard dans d'autres circonstances, alors que Dizans, lui, s'est sérvi de celui sur Victor Hugo pour structurer ses recherches sur l'écrivain: il est en effet difficile, au début, de construire un résumé cohérent sur un personnage historique: que faut-il dire? qu'est-ce qui est important à retenir? Et bien, ces livres offrent à la fois une présentation et une trame de travail avec, toujours, une frise chronologique à la fin du livret. Quant a Douzeans, contre toute attente, après avoir boudé ces livrets au début, il les a tous dévorés d'une traite hier alors qu'il était cloué au lit avec de la fièvre!

 

J'ai donc contacté l'éditeur pour un partenariat et, à ma grande joie, me voici avec deux nouveaux livrets à vous présenter: Molière et Bach (dont je parlerai dans un prochain article mais, comme vous savez, chez nous, tout ce qui a trait à la musique suscite de façon générale beaucoup d'enthousiasme).

 

Molère donc. L'an dernier, Douzeans avait étudié l'Avare, son frère de Dizans en a entendu des extraits et s'est pris de passion pour cette oeuvre. En dehors de tout travail à proprement parler, il avait appris par coeur des passages qui le font beaucoup rire, avait adoré le film avec Louis de Funès et a même lu la pièce de théâtre en entier (et ce alors qu'il fallait encore presque se battre pour qu'il lise...). Forcément, avec ce livret, il a l'impression de retrouver un vieil ami: il s'est littéralement jeté dessus dès la réception, et sous peu je lui ferai faire un travail de recherche sur l'écrivain, en utilisant la trame du livret, justement. Je lui proposerai aussi de relire la pièce et en découvrir d'autres: nous avancerons ainsi sur le programme de littérature du collège tout en suivant ses centres d'intérêt: voilà qui ne manquera pas de plaire à l'inspecteur ;)

Quelque images de ce livret:

IMG_4249

IMG_4250

IMG_4251

IMG_4252

 

Bref, vous l'aurez compris, ici, nous sommes totalement séduits par cette collection et elle est devenue un support de travail fort apprécié, d'autant plus que la diversité des livrets et des personnages présentés permet de faire un tour d'horizon trèèèèèèès large: ainsi, Barbe-Noire s'est ajouté à notre collection et j'en ai bien au moins une douzaine sur ma liste de prochains achats. Et pour seulement cinq euros le livret, il serait dommage de s'en priver!

IMG_4253

 

Molière

éditions Quelle Histoire

5 euros

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Lana K à 09:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 mars 2017

Les villes du monde et Venise [ cahiers d'autocollants ]

Voici de bien jolis cahiers d'autocolants qui nous ont été offerts par Usborne et que mes ouistitis de Sept et Cinqans ont adorés. Cette fois, il y en avait deux de thèmes proches: chacun a eu le sien et nous avons évité tout drame. Et puis, Septans a été tellement fier dans son rôle de grand frère qui lit les textes à Monsieur V.! Quant à moi, j'ai pu préparer le repas sans être sollicitée à tout va, avec mes ouistitis installés sur la tabe de la cuisine, dans le calme et la joie d'un riche moment partagé ensemble où je n'ai pas eu à intervenir pour expliquer quoi que ce soit et encore moins pour résoudre des conflits!..

IMG_4210

 

De ces deux cahiers, j'ai préféré donner Les villes du monde à Septans et Venise à Cinqans, car bien que les deux appartiennent à la même série, sont faits sur le même principe et destinés à la même tranche d'âge (à partir de 6 ans, d'après le site de l'éditeur), la démarche est, pour moi, différente: pour le premier il est indispensable que l'enfant sache lire si on veut qu'il puisse le faire en autonomie: il découvre des mouvements célèbres à placer dans diverses villes du monde à des endroits prévus à cet effet, alors que le second laisse plus de liberté: certes, il y a des textes de présentation et un plan de Venise à la fin, mais la plupart d'autocollants n'ont pas d'emplacement prédéfini et laissent l'enfant libre de créer ses propres scènes. Voici donc une présentation détaillée de chacun des deux:

61Z5rsdaJcL

 

Ne nous y trompons pas: sous ses airs ludiques, Les villes du monde est un outil éducatif! Parfait pour des enfants curieux mais lecteurs paresseux, il présente pas moins de 15 villes, chacune accompagnée d'une petite description de quelque lignes, avec leurs monuments les plus célèbres (qui sont en fait des autocollants que l'enfant devra placer aux endroits prévus et indiqués... par le nom du monument, justement). Mon fils a énormément aimé ce cahier: à sept ans et demi, il aime encore manipuler les autocollants mais a déjà une culture générale étendue; ce cahier est à mi-chemin entre un jeu et un documentaire, parfait pour se détendre le soir après une journée d'apprentissages tout en faisant de nouvelles découvertes. On apprécie particulièrement la carté à la fin du cahier, qui permet de replacer chaque ville sur son continent, car si mon bonhmme connaissait déjà la plupart d'entre elles, il n'était en revanche pas toujours capable de dire où elles se trouvent!

IMG_4039

IMG_4040

IMG_4041

IMG_4043

IMG_4042

IMG_4213

 

Les villes du monde

Usborne

5,95 euros

 

 

 

Le second cahier est consacré à la ville de Venise en particulier: avec lui, la Place Saint-Marc, les gondoles et le carnaval sont désolrmais familiers pour mon Cinqans!

61D4Yt0h-pL

 

Comme je le disais plus haut, ce cahier laisse plus de place à la créativité que le premier: il n'y a que peu d'emplacements "obligatoires", en revanche il offre une multitude d'autocollants de personnes, de pigeons et de gondoles pour créer ses propres scènes de vie dans la ville: une liberté chère à Monsieur V. qui n'aime pas beaucoup les consignes strictes. Là, il s'est régalé!

IMG_4045

IMG_4046

IMG_4047

IMG_4048

IMG_4226

 

Venise

Usborne

5,95 euros

 

Il est à noter que les deux cahiers peuvent très bien être complémentaires: on peut, par exemple, démarer avec Les villes du monde et laisser l'enfant s'amuser ensuite avec Venise, ou, au contraire, regarder un C'est pas sorcier sur la Sérenissime, faire le cahier Venise, puis aller regarder à plus large échelle dans l'autre cahier. Notez également que l'éditeur propose d'autres titres consacrés à Paris et à Londres. De quoi faire de beaux voyages!

Enregistrer

Posté par Lana K à 23:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2017

Nos petites revues

IMG_4019

En plus des livres et des manuels, j'achète régulièrement des magazines et revues pour mes oustititis.

Pour l'instant, je n'ai pris aucun abonnement; en revanche je pars régulièrement en vadrouille chez le  marchand de journaux d'où, le plus souvent, je ne reviens pas les mains vides. Parfois, je donne tout de suite ces magazines à lire à mes enfants, d'autres fois je les garde de côté et constitue le stock de supports pour aborder un thème en particulier, ou alors en prévision d'un voyage/maladie/mercredi pluvieux. Dans le cadre du homeschooling, leur apport est très appréciable: si les sujets abordés le sont généralement moins en profondeur que dans des livres, cela se compense facilement par leur diversité et une certaine récurrence dans les sujets: ainsi, les garçons peuvent aussi bien découvrir quelque chose de nouveau pour eux en dehors de tout cadre "scolaire" ou au contraire revoir un sujet déjà étudié précedemment et l'enrichir avec des détails nouveaux et anecdotes amusantes.

Je n'ai pas de préférences particulières quat aux titres, je choisis vraiment en fonction du contenu, car un même magazine peut être très bien fait pour un numéro et nettement moins pour un autre; aussi, dans la mesure où nous avons déjà beaucoup, beaucoup de supports, il faut que les revues aient un intérêt supplémentaire par rapport à nos livres et documentaires. Je trouve également que certains magazines pour les petits sont plutôt pauvres pour leur tarif: quelque photos, quelque informations, cinq euros - autant prendre des livres et imprimer des photos soi-même. En revanche, je trouve souvent des merveilles inattendues au rayon adulte et qui conviennent très bien à mes 10 et 12 ans!

Il y a quelque semaines j'étais à la recherche (désespérée) de livres parlant de l'évolution de la navigation, bateaux mythiques et construction navale pour mon Dizans. Et bien, je suis tombée là-dessus:

IMG_4020

Et bien, ce que je n'ai pas trouvé chez le libraire, c'est donc chez le marchand de journaux que je l'ai découvert: un support extrêmement riche, bien documenté, pluridisciplinaire et complet sur ce sujet, pour seulement 6,90 euros! Les mythes, les grandes explorations, les batailles maritimes et les courses de voiliers: tout y est, avec, en plus, des repères historiques, des oeuvres d'art, des cartes et des schémas...

IMG_4021

IMG_4022

IMG_4023

IMG_4024

IMG_4025

 

Nous avons découvert, en particulier, les pirates et les corsaires avec beaucoup d'attention: d'une part, nous connaissions déjà un peu le sujet avec L'ïle au trésor que Dizans avait adoré, d'autre part, ils avaient déjà vu un excellent documentaire sur Francis Drake; ici, ils ont donc découvert le terrible Barbe Noire qui avait servi d'inspiration à Stevenson dont les héros, à leur tour, inspirent encore aujourdhui les grandes productions comme les Pirates de Caraïbe (dont on retrouve ici le fameux Hollandais volant! ça alors, il aurait vraiment existé??)!! 

 

Ce matin, j'ai déniché un Tout sur l'Histoire. J'avais découvert cette revue en liquidation sur une aire d'autoroute (!), et j'ai tout de suite aimé. Destinée à priori à un public d'adultes, elle est très accessible pour des enfants dès 10 ans voire avant, est plutôt bien faite, facile à lire et attractive; il reste que certains sujets sont parfois moins adaptés aux enfants que d'autres mais dans tout les cas cette revue est très bien pour mon Presquetreize.

IMG_4026

Ce mois-ci, au programme donc, de nombreux sujets qui nous passionnent: les Vikings bien sûr mais aussi l'Histoire de la Chine, la Grèce antique, le Caravage; Petra, on retrouve aussi un dossier de trois pages sur... notre ami Barbe-Noire (j'ai entre temps acheté un livret Quelle Histoire qui lui est consacré, je pense demander à Dizans un petit travail sur le sujet...). Treizeans ne manquera pas de s'intéresser au dossier concernant l'absinthe et sa représentation dans l'art... ce sera aussi l'occasion pour moi de lui parler de drogues et d'alcool. Enfin, le dossier sur la bataille de Québec tombe à pic, alors qu'il revient tout juste du Canada! Il y a aussi des mentions de purges staliniennes et l'invasion du Japon par les Soviétiques en 1945, mais là immédiatement ces sujets nous intéressent moins. Là encore, pour 6,90 euros, je trouve que j'ai un support extrêmement riche et utile.

IMG_4029

IMG_4030

IMG_4031

IMG_4032

IMG_4033

 

Enfin, j'ai pris "pour plus tard" Histoires Vraies et Images Doc: le premier, ce mois-ci, parle principalement des derniers jours de Jules César - on trouve, suite au récit, un petit dossier consacré à ce personnage, quelque informations sur la vie à Rome, le plan de Rome, des explications pour dessiner un légionnaire romain et des jeux), le second texte est intitulé Louise et Saint-Bernard et familiasera les enfants avec des chiens de sauvetage en montagne, un dossier de deux pages est consacré à Rodin. Le second est consacré à Bonaparte, mais on y trouve un dossier sur l'aigle royal.

IMG_4037

 

La liste est loin d'être exhaustive: tous les numéros de tous les magazines ne sont pas encore sortis, et en plus le buraliste le plus proche de chez nous propose une sélection plutôt pauvre en revues éducatives; je ne suis donc qu'au début de mes trouvailles pour ce mois-ci.

 

Et vous? Achetez-vous des magazines et des revues? Quels sont vos favoris? Vous servent-ils pour le homeschooling?

 

 

Posté par Lana K à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Requins

requinsJ'ai encore craqué!

Un superbe livre repéré depuis des lustres, déniché d'occasion chez Gibert Joseph: comment passer outre?

Là encore, c'est un très bel album animalier, aux illustrations mi-graphiques mi-vintage et textes explicatifs clairs et soignés: ce style semble particulièrement tendance depuis un ou deux ans, pour notre plus grand plaisir (et au grand désespoir de mon mari et de son banquier...).

Vos petits curieux sauront tout sur ces animaux redoutés: leur menu, leur anatomie, les différentes sous-espèces, les records, la reproduction et même l'écologie: tout est passé au crible, schématisé, décrit, expliqué. Au fil des pages, on découvre la diversité de ces espèces, moins redoutabes et plus fragiles qu'on ne le pensait, on s'attacherait presque à ces créatures fascinantes; on prend conscience surtout de la richesse de la nature, on dépasse ses peurs et on adopte une démarche scientifique. Je me verrai bien pousuivre ce traval avec des recherches, des fiches de différentes espèces, un visionnage de C'est pas sorcier consacré à ce sujet, visite du Seaquarium... pour un sujet si vaste, ce ne sont pas des idées qui manquent, et ce livre est une excellente entrée dans la matière.

 

IMG_4000

IMG_4001

IMG_4002

IMG_4003

IMG_4004

 

Requins

Owen Davey

Gallimard Jeunesse

14,90 euros

Posté par Lana K à 00:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 février 2017

Un ordinateur, comment ça marche?

9781474931342-look-inside-computers-workPendant les vacances, nous avons reçu un petit nouveau de chez Usborne, consacré, cette-fois-ci aux ordinateurs. Chouette: nous avons justement des mini-geeks à la maison! Maintenant qu'ils savent se servir d'un ordinateur et l'utilisent à loisir pour faire leurs petites recherches ou pour l'apprentissage des langues, il était plus que temps d'aborder le fonctionnement de la machine en elle-même.

Ici, Usborne a réussi un exploit: mettre à la portée des plus jeunes des notions à priori complexes; je ne sais d'ailleurs même pas s'il existe un autre ouvrage sur ce sujet destiné à des enfants dès 5-6 ans. Avec le même système d'onglets à soulever qui a été plébiscité par mon fils dans le livre Lire l'heure, il est question, ici, de découvrir ce qu'est un ordinateur, de quoi il est constitué et comment il fonctionne, avec pas mal de vocabulaire technique (toujours expliqué). Solide et cartonné, ce livre nous a allégrement suivi sur la route des vacances (contrairement à l'ordinateur qui, lui, était resté à la maison :) )

Avec tous ces onglets, la façon de lire est différente: plus qu'il ne se lit, le livre s'explore: on passe d'une fenêtre à une autre, d'une information à la suivante, on pose le livre, on y revient, on jette un regard dans des fenêtres déjà explorées, on repart vers des nouvelles... adapté pour un enfant accompagné d'un adulte, ce livre conviendrait tout aussi bien aux petits curieux lecteurs débutants qui ne seraient pas encore capables de déchiffrer des textes documentaires: point de frustration de ne pas réussir à suivre des chapitres trop longs: ici, chaque fenêtre ne comporte que quelque phrases, et pourtant l'ensemble forme quelque chose de plutôt complet pour des enfants de cette tranche d'âge, abordant aussi bien divers constituants d'un ordinateur que son histoire, le web, ou encore expliquant ce qu'est la programmation (et, accessoirement, donnant envie de s'y mettre!). Un super livre à la fois ludique et éducatif: nous, ici, on adore!

 

IMG_4009

IMG_4010

IMG_4011

IMG_4012

IMG_4013

IMG_4015

 

Un ordinateur, comment ça marche?

Editions Usborne

9,95 euros

 

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Lana K à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 février 2017

L'histoire de la vie: l'évolution

61n5lUWtiWLSouvenez-vous en: il y a des mois, je vous ai présenté Animalium, suivi de Botanicum, deux indispensables chez nous, et, à l'époque, je n'avais pas caché mon enthousiasme quant au travail de l'illustratrice Katie Scott ni mon impatience à voir sortir en français la suite de ses très belles parutions, disponibles à l'époque uniquement en langue de Shakespeare. Alors naturellement, dès la parution de cette histoire de la vie, je n'ai pas pu m'empêcher de me ruer dessus, malheureusement, je n'avais pas pris le temps d'en parler. Faute réparée!

Cette fois ce n'est pas vraiment un livre: ceci est en réalité une frise à déplier qui présente les différentes époques géologiques à travers les animaux qui y sont associés, en accord avec les connaissances et théories actuelles: ainsi, au précambrien, l'image N°1 représente un simple brin d'ARN, N°2  le dernier ancêtre commun supposé à toutes les espèces ayant vécu sur Terre, N°3 le premier procaryote et N°4 une cyanobactérie; s'en suivent des organismes de plus en plus complexes, en passant par les dinosaures et jusque Homo habilis. L'autre côté de la frise comporte les descriptifs des époques géologiques et un résumé de ce qui s'y passe. C'est clair, précis et vivant, un peu comme les commentaires que l'on entend dans des émissions qui passionnent nos petits curieux: rien à voir avec le ton sec des manuels scolaires. Je vous laisse en juger:

 

"Entre 299 et 201 millions d'années | Le Permien et le Trias

Les forêts marécageuses des tropiques commençaient à se déssecher et des mousses à spores furent remplacées par les premières plantes porte-graines, à l'instar de la flore à Glossopteris, qui ressemblait beaucoup à nos conifères. Ce type de plantes, les gymnospermes, produisent des graines sur leurs cônes.

Les arthropodes continuèrent à se développer alors que la variabilité climatique augmentait et de véritables insectes apparurent, à l'images des cigales et des coléoptères.

Apparus au Carbonifère, deux groupes d'animaux terrestres dominaient le paysage: les sauropsides et les synapsides.

Les synapsides pourraient être les ancêtres des mammifères actuels, tandis que les sauropsides seraient ceux des reptiles et des oiseaux. [...]

Le principal changement se produisit à la fin de la période avec l'évolution des premers dinosaures. Le Trias se termina comme il avait commencé par une nouvelle extinction de masse, même si les dinosaures survécurent jusque devenir prédominants au Jurassique."

 

J'aime énormement cet ouvrage de grande qualité: on peut s'y plonger, observer, discuter; s'appuyer dessus pour faire des recherches plus poussés; évoquer Darwin et de sa théorie de l'évolution mais aussi les visions religieuses et créationnistes, dériver vers les dinosaures ou la philosophie, s'interroger, s'émerveiller, décalquer, classer...

Je vous laisse découvrir les images de la frise, avec, toujours, les illustrations naturalistes à couper le souffle: brefn vous l'aurez compris, encore une fois je suis conquise!

IMG_0637

IMG_0639

IMG_0640

IMG_0641

 

L'histoire de la vie | L'évolution

Editions National Geographic kids

14,90 euros

Posté par Lana K à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 février 2017

Illusions d'optique [cahier d'autocollants]

61DlX81gQHLCes deux dernières semaines, nous ne faisons pas grand-chose. C'est les vacances, et nous avions tous besoin de ce temps de repos: pour être honnête, j'avais prévu de potasser le programme des quatre mois qui restent pour finir l'année, préparer un planning du tonnère en tenant compte des jours qui se rallongent, prévoir des activités ludo-éducatives en pagaille, finir les livres en cours et en commencer d'autres, faire un grand nettoyage à la maison, mettre à jour mon blog, caser des sorties et des activités éducatives (vous avez remarqué? Quand on fait du homeschooling on finit par devenir monomaniaque, tout doit avoir une portée éducative ou ne pas être!..)... et je n'ai pas eu la force.

Tout d'abord, l'anniversaire de T., puis le départ du Douzeans au Canada: les préparatifs, les papiers, le shopping, le médecin pour son bras et la cuisine ont bien occupé la première semaine. Ensuite, j'avais comme un gros raz-le-bol des cours et des cahiers, si bien que finalement nous n'avons travaillé que la musique (on ne pouvait pas passer outre...): pour le reste, les enfats se sont occupés seuls à jouer au hockey en bas de l'immeuble. Je ne me suis pas sentie capable d'ouvrir les livres ni de faire quoi que ce soit d'éducatif, et encore aujourd'hui cette idée me répugne profondément (il va quand même falloir prendre le courage à deux mains et m'y mettre héhé...).

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi cette période de l'année est la plus difficile: il n'y a plus le plaisir du changement de saison imminent, l'excitation des fêtes est déjà loin, on n'a plus envie de voir la neige et encore moins la pluie; la fatigue est bien installée et pourtant la fin fin de l'année "scolaire" est encore loin; on en a marre des plats lourds d'hiver et pourtant le choix de fruits et de légumes est encore restreint... manque de lumière, manque de vitamines, un petit rhume qui ne passe pas, une fatigue chronique, une sorte de léthargie... Comme j'aurai aimé pouvoir hiberner entre le deux janvier et la mi-mars!!

 

C'est dans ce contexte que je me suis retrouvée hier après-midi avec les deux plus jeunes - oisifs petits râleurs - à nous ennuyer sans même l'option de pouvoir (les) sortir dehors: il faisait un temps peu engageant, un mélange de froid sibérien et de crachin londonien. C'est là qu'une idée lumineuse m'est venue: sortir le cahier d'autocollants qui nous avait été offert par les éditions Usborne dans le cadre de notre partenariat. Notre emploi du temps ayant été bien chargé ces dernières semaines, je n'avais même pas pris le temps d'en faire profiter les ouistitis! 

 

Ce cahier, je l'avais découvert avec beaucoup d'enthousiasme: en effet, ici, les illusions d'optique, on adore! Nous avons déjà des livres sur le sujet et ils font partie de ceux qui ressortent le plus souvent, alors quand j'ai eu occasion de tester un cahier d'autocollants, naturellement, je n'ai pas hésité une seconde! L'idée a de quoi séduire: faire MANIPULER les différents éléments des illusions d'optique par les enfants pour mieux expliquer comment ça marche:

IMG_2953

IMG_2954

IMG_2956

 

J'avais prévu le cahier pour mes Cinq et Septans: je dirai qu'ici il a mieux fonctionné avec Cinq, car Septans connaissait déjà un bon nombre de ces illusions: à adapter en fonction de vos enfants donc et de leurs connaissances dans ce domaine. Aussi, le fait de manipuler a parfois un effet inattendu... certaines illusions n'ont pas fonctionné ici, sans doute parce que le cerveau a eu le temps de s'y préparer et que cela ne passait plus uniquement par le visuel. Ce n'est pas très grave, car la plupart ont très bien marché et de toute façon, à Cinq ans, on prend beaucoup de plaisir à coller les autocollants :)

IMG_3395

IMG_3398

IMG_3402

IMG_3403

IMG_3405

 

Dommage seulement que le cahier ne soit pas plus épais: 16 pages avec peu de texte, cela s'utilise vite, d'autant plus vite que les autocollants sont collés par deux enfants... par contre, une fois fini, c'est un véritable livre qui peut être consulté à loisir et puis le prix étant doux, on peut très bien l'acheter et garder pour un cas d'urgence (suivez mon regard...)

Avec Monsieur V. (Cinqans) , nous avons profité tout à l'heure de l'absence des grands frères pour finir les dernières pages dans une ambiance plus détendue et tenter d'expliquer pourquoi notre cerveau interprêtait les images d'une manière faussée.

IMG_3442

IMG_3444

IMG_3447

 

 

Tout à la fin du cahier, il reste une page d'autocollants à mettre où bon nous semble: ce sont d'autres illusions d'optique. Monsieur V., qui ne fait jamais rien comme on le lui demande, en fait une.. "caisse de résonnance pour le xylophone" (je crois qu'il a été traumatisé par la vidéo de Wintergatan! )

 

 

Illusions d'optique

Editions Usborne

5,95 euros

 

 

Posté par Lana K à 20:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 février 2017

Compte jusque 100

9781474929691-count-100Voilà un bien joli livre qui m'a été envoyé par les éditions Usborne dans le cadre de notre partenariat: Compte jusque 100, c'est un livre... d'objets à compter. Cela a l'air assez simple vu comme cela, mais pour Monsieur V., cinq ans, passé la soixantaine, l'ordre des dizaines n'est pas toujours évident car les objets que nous dénombrons au quotidien - cailloux, petites voitures, marches des escaliers... - vont rarement au-dela de trente. Avec ce livre, on peut dénombrer jusque la centaine et réviser ainsi l'ordre des dizaines. Pour le côté apprentissage par la manipulation, un bon exercice serait aussi de demander à l'enfant d'associer AUTANT DE billes/crayons/cubes/autre que d'objets sur la page, ou que de dizaines d'objets sur la page, ou encore d'en dessiner sur une feuille vierge...

Utile pour dénombrer les "grandes" quantités, ce livre est en fin de compte assez polyvalent: je sais déjà qu'il ressortira quand Monsieur V. aura un peu grandi et en sera à l'apprentissage des tables de multiplication: en effet, à chaque fois, les objets à dénombrer sont classés en 10 groupes de X (par exemple, dix maisons avec 5 fenêtres sur chaque pour le nombre 50, 10 rangées de 7 fleurs pour le nombre 70...) ou Y groupes de 10 (6 groupes de dix poissons de chaque couleur, pour 60, 8 groupes de 10 feulles pour 80...).. Et si vous avez des enfants plus jeunes il trouvera aussi tout à fait sa place comme support pour vocabulaire: d'abord, parce qu'il est tout cartonné et ne craint pas les mains malhabiles, ensuite, parce qu'il est plein de belles couleurs et que les illustrations sont adorables, on peut demander par exemple à un tout-petit de nommer les objets representés et de les décrire (quelle est la couleur de cette fleur? quel est l'animal dans cette voiture? Oh, de jolis poissons!..). Bref, un adorable livre format imagier, avec plein d'usages possibles, pour des heures d'observation et de dénombrement. Un coup de coeur!

IMG_2939

IMG_2940

IMG_2941

IMG_2942

IMG_2943

 

Compte jusque 100

Editions Usborne

12,00 euros

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Lana K à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 février 2017

Un homeschooling sur mesure pour un petit musicien

IMG_2964Ayant quatre enfants instruits à la maison, il est difficile d'adapter les demandes et le rythme de travail à chacun d'entre eux, avec, parfois, des approches et des méthodologies différentes, sans susciter de jalousies.

Alors que je dois être "sur le dos" des grands et privilégier le formel pour leurs apprentissages pour les meilleurs résultats, Septans, lui, aura droit à un rythme particulier. Enfant de tous les extrêmes, ayant beaucoup d'avance "scolaire" en maths et en français, il est surtout passionné par le violon, dont le travail lui prend de plus en plus de temps. Il rêve de devenir virtuose, écoute en boucle les oeuvres de Paganini, s'extasie devant des partitions indéchiffrables et passe plus d'une heure par jour à travailler son instrument. Il apprend très rapidement: dans quelque semaines il passera l'examen technique de la troisème année du premier cycle (soit quatrième année de pratique pour un élève moyen)  et ce alors qu'il a commencé il y a seulement un an et deux mois. Aussi, l'an dernier il avait participé à un concours où il avait terminé second, cette année il le refait un niveau au-dessus et... il veut gagner. Je suis assez dubitative quant au résultat car le morceau est plus difficile que celui proposé l'an dernier pour le même niveau, mais dans tous les cas c'est un beau défi et Bonhomme prend très à coeur le travail de son instrument: ainsi, même s'il ne gagne pas, il progressera de toute manière. Par ailleurs, comme il a beaucoup d'avance en maths et en français, nous pouvons nous permettre quelques aménagements dans le travail pour lui permettre de poursuivre son rêve.

Bien sûr, l'accident du grand frère m'a fait réfléchir avant de prendre cette décision - nous attendons toujours le rendez-vous chez le spécialiste de la main qui aura lieu cet après-midi - et de toute façon  il est hors de question de laisser Ouistiti en unschooling complet avec son violon, mais d'un autre côté, quel serait l'intérêt d'être indépendant de toute institution, si ce n'est pas pour permettre à un être spécial de développer ses talents?

A partir de février donc, après la lecture offerte, c'est par son violon qu'il commencera ses journées. Il y passera le temps qu'il souhaite, ou plutôt, aussi longtemps qu'il réussit à fournir un travail sérieux et efficace, quitte à couper un peu dans les maths et le français. Souvent, quand il travaille le matin, il a envie de ressortir son violon l'après-midi (voire à midi, puis à 14h, puis à 16h...): je lui laissrai donc cette liberté. Et surtout, nous reprendrons les cours particuliers à la maison en plus des trente minutes du conservatoire: d'une part, parce que bonhomme travaille à peu près tout ce qui lui tombe sous la main et ce temps ne suffit même plus à tout voir et corriger avec sa prof, d'autre part, les morceaux étant de plus en plus exigents, les consignes de plus en plus nombreuses et mon fils, lui, n'étant malgré tout qu'un enfant de sept ans, il en oublie parfois et travaille toute une semaine "pour rien" et enfin parce qu'ayant débuté en cours particuliers et integré le conservatoire à la rentrée d'après, en solfège, il n'est qu'en première année, ce qui est très insuffisant par rapport à son niveau d'instrument et commence à lui poser des problèmes de lecture et le ralentir dans sa progression (la dernière fois il a fallu se contorsionner pour lui expliquer comment il fallait compter pour lier une blanche à une double croche, et encore je ne suis pas certaine qu'il ait compris) . Voir sa prof une deuxième fois dans la semaine l'aidera donc à structurer son travail et le rendre plus efficace, tout en ayant le temps de combler ses lacunes.

 

J'ignore où cela le mènera, s'il poursuivra une carrière de musicien ou s'il changera de cap; il est tellement petit encore! Mais ce dont je suis certaine c'est que la musique, pour lui, c'est juste un besoin vital, une niche de paix dans ce monde de tarés, un domaine où son énergie débordante, son corps en mouvement perpétuel comme sa sensibilité exrême non seulement ont toute leur place - ce qui n'est pas le cas dans d'autres domaines - mais constituent un avantage certain. Alors, je le suis, et il m'emmène de plus en plus loin sur des chemins inconnus...

Posté par Lana K à 14:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]